Média Decriiipt
19.03.20
2 MIN

En ces temps où le confinement est de mise, le premier double numéro spécial de Decriiipt arrive à point nommé. Découvrez deux retours d’expérience exclusifs qui nous viennent tout droit de chez Société Générale, avec Tommy Guyennot. Premier numéro à retrouver ici.

Constat de départ : une visibilité très disparate pour le réseau d’agences 

En 2018, nous avons identifié deux enjeux de visibilité pour notre réseau d’agences.

Sur des requêtes de marque

Nous n’étions pas toujours en top-position, dans les résultats de recherche de Google, sur des requêtes de type « Société Générale + ville/rue ». Ce qui pouvait générer des points de frustration importants, chez nos clients et prospects, recherchant une agence spécifique à un instant t.

Sur les requêtes hors-marque

Nos agences ne remontaient pas forcément dans les SERP de Google quand des requêtes d’intention étaient effectuées. Par exemple « Ouvrir un compte bancaire + ville » / « Assurance moto + ville ».

Appréhender les origines du blocage

Pour chacun de ces deux enjeux, nous devions faire en sorte que nos points d’entrée soient optimisés. Or, ni notre Store Locator, ni nos pages Google My Business n’étaient à ce jour en position d’exploiter le maximum de leurs potentiels respectifs.

Et pour cause :

  • Notre Store Locator présentait un problème d’arborescence : les bots de Google ne pouvaient pas accéder à nos « pages villes » via notre arborescence, car elles n’étaient présentes que dans notre sitemap. 
  • Nous n’étions pas propriétaire de l’ensemble des fiches Google My Business Société Générale. Certaines avaient été créées par Google automatiquement, d’autres avaient été créées par des initiatives locales, etc.

Nous devions donc investir ces deux canaux avec des degrés d’intervention différents.

Refondre le Store Locator et mettre la main sur l’ensemble des fiches Google My Business du réseau

D’après nos études, les recherches chaudes et froides était majoritairement rattachées à une ville. Il était donc plus que nécessaire d’intégrer ces « pages ville » à l’arborescence de notre Store Locator. Une fois effectué, et à force d’optimisations SEO (+41.000 nouvelles positions sur des mots clés), ces pages sont vite devenues légitimes pour Google. 

Pour les fiches Google My Business, nous avons pu nous en rendre propriétaire via leur API. Pour diffuser une information plus juste (suivant les particularités des agences au niveau local), mais aussi  pour optimiser leur visibilité de par un nettoyage conséquent.

Résultat : +147% de recherches indirectes et +49% de recherches directes à N+1 

Depuis ces diverses optimisations, nous avons enregistré +37% de trafic à N+1. 

La visibilité de nos fiches provenant de recherches indirectes (requêtes hors-marque dans notre exemple) a augmenté de 147%, et pour les requêtes incluant notre marque la visibilité a augmenté de 49%.

Et demain ? 

Nous allons très prochainement nous ouvrir à la multi-diffusion avec des publishers (Apple Plan, GPS etc.…), toujours dans cette optique d’offrir à notre réseau d’agences davantage de visibilité.

Aussi, cela va nous permettre de tendre vers une homogénéisation de l’information, facteur indispensable à la bonne visibilité des informations sur les moteurs de recherche.