Média Decriiipt
29.09.20
3 MIN

Dans un projet aussi important qu’une refonte de site web, la question est de savoir constituer la bonne équipe, celle qui sera la plus performante, sans se marcher sur les pieds. Selon Céline Nédoncelle, intervenante lors de la visio “21 bonnes pratiques pour anticiper une refonte de site” et DGA Intuiti, la gouvernance est importante car “une fois qu’elle est posée, on gagne en vélocité”. Indispensable également : savoir s’entourer des bons métiers et savoir les coordonner.

Choisir la personne décisionnaire dès les prémices du projet, pour les validations finales

Un sujet qui doit être abordé au début, et ne jamais changer, c’est savoir qui décide. Évidemment, il y aura plusieurs niveaux décisionnels, tout au long du projet, mais il est essentiel de savoir, au final, qui valide. Il ne faut garder qu’une seule personne, et pas cinq. Souvent, en tant qu’agence, nous avons face à nous le dirigeant ou la dirigeante de l’entreprise ou de la business unit. Christian Collot, notre DG chez Intuiti explique qu’il a “vu une évolution depuis 3 à 5 ans : les décisionnaires sont toujours plus haut dans la hiérarchie et sont plus présents tout au long du projet”. Cela démontre la place qu’a pris le digital dans l’entreprise au cours des dernières années et que les responsables s’y impliquent davantage, au même titre que les fonctions administratives et financières, par exemple.

Le ou la product owner, la personne qui valide les étapes intermédiaires

Le plus souvent, c’est le directeur ou la directrice marketing, digital ou communication de l’entreprise qui prend ce poste. Sa responsabilité est de faire un suivi global du projet, d’assurer le lien entre l’agence et son équipe, mais également entre la personne décisionnaire et l’équipe. Le ou la product owner pilote le projet de refonte et décide jusqu’à 80% des choix. Ces décisions sont prises lors de points hebdomadaires ou bi-mensuels qui permettent de fluidifier les échanges avec l’agence. Ce sera également l’occasion de lister avec les équipes les points bloquants (qui seront actés par la personne décisionnaire) ainsi que les prochaines échéances à venir. Petit à petit et grâce à ces échanges réguliers, le ou la product owner évite donc de figer le projet et permet aux équipes de production de garder un flux tendu et donc d’avancer par étape.

Assurer un suivi au plus près : le rôle du ou de la chef·fe de projet

Différent du product owner lorsque la structure le permet, le ou la chef·fe de projet va assurer un suivi au fil de l’eau, en contact direct avec les équipes. Avec de très bonnes connaissances techniques, c’est la personne au cœur de la production. Elle va gérer l’état d’avancement de la production et sera en relation avec l’équipe SEO tout au long du projet. Elle assurera également le lien avec les équipes de création : UX, direction artistique, wording et équipe tech en fonction des projets et sera garant de l’avancement des tâches quotidiennes. Cette personne peut également être présente lors des points hebdomadaires afin de suivre de près l’enchaînement des étapes.

Les autres acteurs

Il arrive que certains métiers de l’agence soient déjà présents dans vos équipes. En effet, il n’est pas rare d’avoir une équipe SEO déjà constituée dans votre entreprise ou qu’il y ait des personnes qui gèrent le webmarketing. Ici, l’objectif sera de mutualiser les compétences afin d’intégrer tout le monde au projet, sans avoir besoin de doublonner. Il est aussi possible de faire appel à des indépendant·e·s spécialistes de certains domaines (pour de la rédaction spécifique par exemple). L’important sera de coordonner tout le monde pour que personne ne se marche sur les pieds et que le projet avance.

Accorder ses violons et bien définir le rôle de chacun et les étapes clefs paraît donc être la clef pour éviter les doublons et ainsi avancer de concert. Et pour gagner du temps, mieux vaut en perdre au début à définir clairement le scope de décision de chacun. Ainsi, acter et valider les points bloquants devient déjà plus simple.

Cet article est un extrait du webinar « 21 bonnes pratiques pour anticiper une refonte de site. Pour aller plus loin, vous pouvez :