01.12.21
4 MIN
4 minutes pour comprendre Google Analatycs 4 par Dorothée Hamel | Decriiipt, le média par Groupe Iteractii

Il rôdait déjà depuis quelques années, attendant d’avoir enfin son heure de gloire. C’est désormais chose faite. Fin 2020, Google a déployé la nouvelle version de son outil d’analyse d’audience et de comportement sur votre site web : Google Analytics 4 – GA4 pour les intimes.

Exit donc Universal Analytics, voué à devenir obsolète, qui n’est d’ailleurs plus mis à jour. C’est pourquoi, il est primordial de commencer, dès aujourd’hui, à recueillir de la donnée sur GA4, si vous souhaitez faciliter au maximum la bascule, et récolter de la data de qualité.

GA4 : quelles sont les grandes nouveautés ?

Les “pages views” deviennent des « événements »

Le système de pages vues change. Là où Universal Analytics se base sur les sessions et les pages vues, GA4 se base sur les évènements et les utilisateur·ice·s. Ainsi, on ne parle plus de vues de pages mais d’écrans.

Ce qui devient intéressant, c’est qu’en parlant uniquement d’écrans, vous pouvez avoir des informations sur votre site web et vos applis en même temps.

Capture d'écran de la nouvelle interface Google Analytics 4 | Decriiipt, le média par le groupe Iteractii
La nouvelle interface Google Analytics 4

On parle d’analyse multiplateforme 

Vous pourrez tracker le parcours d’un·e utilisateur·ice au travers votre écosystème (par exemple s’il ou elle passe de votre site à l’appli, et revient voir du contenu sur votre site grâce au maillage…).

Cela permet d’avoir une image complète de la façon dont vos utilisateur·ice·s interagissent avec votre contenu.

GA4 fonctionnera avec… ou sans cookies

Grâce au machine learning, GA4 mettra en place un protocole pour combler les lacunes dans les données (les utilisateur·ice·s qui n’ont pas accepté les cookies) basés sur l’analyse du comportement des audiences. Ils appellent cela des « blended data »

On parle aussi de FLoC (Federated Learning of Cohorts).

Avec cette approche, Google simule les données des utilisateur·ice·s plutôt que d’utiliser des cookies tiers.

Un outil de plus en plus personnalisé  

Cette nouvelle version de Google Analytics permet d’avoir accès à une large galerie de dashboards ainsi qu’à de nombreux rapports personnalisés Par exemple, on y retrouve des rapports en temps réel, des rapports d’acquisition (sources / supports), des rapports d’engagement (interactions et réalisation des évènements), des rapports de monétisation (agrégation de vos données e-commerce)… 

Google Analytics 4 : avantages et inconvénients

Comme le dit le dicton, on sait ce que l’on perd, on ne sait pas ce que l’on gagne ! Alors, nous avons mené l’enquête. Voici les 3 avantages pour convaincre… et les 3 inconvénients pour être honnête avec vous. 

3 avantages pour vous convaincre :

  • Facilité de tracking : là où un plan de marquage était nécessaire sur UA pour aller tracker le nombre de vues de vidéos sur votre site, de fichiers téléchargés, des pages scrollées ou des mots-clés tapés dans la barre de recherche interne, GA4 trackera nativement tous ces évènements. En plus, il est possible d’exclure le trafic interne par IP malgré l’anonymisation d’IP.
  • Plus d’aide à la prise de décision : à l’instar des propositions d’optimisations sur Google Ads, sur GA4, vous retrouverez automatiquement des recommandations (anomalies, comportements inattendus, fonctionnalités recommandées…). 
  • Prédictions e-commerce : des métriques prédictives telles que la probabilité de désabonnement, la probabilité de conversion et les revenus prévus selon les comportements des internautes seront proposés pour vous aider à améliorer votre ROI.

3 inconvénients à prendre en compte :

  • On fait table rase du passé : lors de la création de GA4, vous constaterez qu’il n’y a pas d’historique rétroactif. Cela signifie que vous commencez à récolter de la donnée à partir du moment où vous paramétrez la plateforme. D’où l’importance de commencer maintenant ! 
  • Disparition provisoire de fonctionnalités essentielles : il n’y a plus de groupes de canaux personnalisés ou de filtres. 
  • Pas (encore ?) RGPD friendly, bien que Google cherche à se passer des cookies grâce au machine learning… Affaire à suivre !

Ce qu'il faut retenir

Si Universal Analytics reste disponible pendant encore un temps, nous vous recommandons de combiner dès aujourd’hui les deux versions. Pourquoi ? 

  • Car plus tôt vous créerez votre propriété GA4, plus la transition entre les deux versions sera fluide. Cela vous permettra à la fois de vous familiariser petit à petit à ce nouvel outil, de commencer à construire votre historique de données pendant un à deux ans mais aussi de faire des analyses plus poussées de comportements.
  • Car conserver UA vous permettra de continuer à avoir accès à vos anciennes bases de données et de statistiques. Donc, de ne pas repartir de zéro. 

En bref, le changement GA4 c’est maintenant.  

Vous n’êtes pas certain·e·s de comment intégrer GA4 ? Ou de bien le prendre en main ? Vous souhaitez avoir une vision d’ensemble de la performance de votre site web et de tout son écosystème ? Ça tombe bien, les équipes d’Intuiti sont des explorateurs de la performance. Rencontrons-nous !