Média Decriiipt
02.03.21
6 MIN

En décembre 2020, notre équipe Intuiti a créé les Audio Days, l’un des premiers événements basé uniquement sur la force de l’audio. Nous avons reçu énormément de demandes d’informations suite à l’événement, d’où l’idée de produire cet article. Si certaines précisions manquent, n’hésitez pas à nous contacter directement.

L’objectif : dépoussiérer le format événementiel

En juillet 2020, nous avons fait le bilan de nos formats événementiels. Jusque là, nous organisions et participions à de nombreux événements, sous différents formats, sans être toujours satisfaits. Les principales problématiques auxquelles nous étions confrontés :

  • Nos participant.es potentiels ne sont pas facilement disponibles (problème particulièrement visible lors de l’organisation de webinars avec 30 à 50% de présence effective)
  • Nos cibles ne peuvent pas toujours se déplacer sur le lieu de l’évènement. De fait, nous surinvestissons certainement des budgets pour toucher des cibles dans les grandes métropoles, en particulier à Paris. Et, à l’inverse, nous manquons de lien avec des bassins plus éloignés de grandes métropoles mais dans lesquelles de belles entreprises sont localisées (Vendée, Bretagne, Centre…)
  • Les formats nécessitant du live (conférences, webinars…) sont assez instables. Les événements physiques sont soumis à de nombreuses contraintes non maîtrisables, et pas uniquement des confinements. En 2019, quelques minutes avant le dévoilement en grande pompe de notre étude sur les parcours d’achat des 15-25 ans, une énorme averse de grêlons s’est abattue sur Paris. Sur les 300 inscrits, seule une centaine de personnes a bravé la tempête. Les événements en ligne ne sont pas forcément plus stables, plusieurs organisateurs.trices ont fait la désagréable découverte de la surcharge de serveurs chez leur prestataires.

Nous avions également des opportunités à saisir :

  • La très forte hausse des écoutes de podcast en France
  • Les premiers très bon retours sur des formats podcasts que nous éditons, à commencer par notre podcast Flashback, sélectionnée parmi les tendances Apple Podcast de juillet à septembre 2020
  • Une communauté croissante sur notre média Decriiipt
  • La capacité à entrer en contact avec des intervenant.es de qualité

Notre idée était dès lors “d’événementialiser le podcast”. D’allier les avantages de l’événementiel avec ceux de l’audio, disponible à tout moment et offrant une proximité forte entre l’intervenant.e et l’auditeur.trice. En août 2020, nous avons entendu parler de Build to last, un événement qui proposait de dévoiler quelques épisodes de podcasts sur deux jours. Cet événement était créé par Buffer et Wistia, à partir du UK. Les leaders de l’événement, Ash et Jenny, nous ont convaincu dans l’intuition que nous avions.

Dès lors, nous avons précisé le concept et les objectifs :

  • Un événement pendant trois jours
  • Un claim : “Le meilleur des approches Customer Centric, à distance et en audio”
  • 100 speakers C-Level qui enregistrent chacun une capsule audio de 5 minutes
  • Un objectif de 500 participants, dont 400 actifs pendant l’événement
  • Un budget à l’équilibre
Le trailer des Audio Days. De l’audio, pour un événement audio !

La mise en oeuvre : s’appuyer sur les compétences internes et externes

Très rapidement, nous avons trouvé des partenaires en mesure d’assurer l’équilibre budgétaire de l’événement : Google, Microsoft, Adobe, Yext, Prisma Media, iAdvize, Jam, Fabernovel, Swapcard, Ausha, Louie Media, Schoolab… Leurs équipes ont été séduites par le concept et ont eu la capacité de projection nécessaire, à un moment où l’événement n’était encore qu’une présentation Google Slides.

Nous avons conçu l’événement en mettant plusieurs compétences de Intuiti autour de la table, essentiellement UX design, éditorial, marketing et communication et en complétant les compétences manquantes avec des spécialistes. Sur la partie technique, nous avons associé Swapcard et Ausha, dans un parcours designé au préalable par nos UX designer, Anne-Sophie et Anaëlle.

Extrait du flowchart UX décrivant une partie de l’expérience utilisateur souhaitée

Sur la partie Editoriale, l’enjeu était d’enregistrer 100 épisodes de 5 minutes et de les monter… en deux mois maximum et en période de confinement. La qualité du contenu de ces capsules était la colonne vertébrale de l’événement et le critère principal de réussite… ou d’échec. Pour relever le défi, nous avons associé :

  • Une ligne éditoriale claire et précise
  • Des expert.es éditoriaux, en mesure d’accompagner nos intervenants dans la création de la narration des capsules
  • Un guide pratique, rédigé en croisant les idées de ces experts éditoriaux et l’expérience de nos amies de Louie Media
  • La capacité de montage de Chris Bénévent, responsable marketing de l’agence et ingénieur du son
  • Des enregistrements via l’outil Zencastr

L’événement : associer les moments synchrones et asynchrones

La force de ce type d’événement est d’associer un choix de contenu libre à des événements vécus par tous en même temps.

La partie asynchrone était le cœur même de l’événement. L’idée était en effet de laisser chaque participant·e décider de son moment privilégié de consommation du contenu. Ce format a très bien fonctionné, avec des statistiques étonnantes (un pic d’écoute à 16h, un niveau élevé de consommation avant 8h et jusqu’à tard dans la nuit…) et des anecdotes. Une équipe marketing se réunissait ainsi chaque jour à l’heure du café et associait l’habituelle capsule Nespresso d’une ou deux capsules Audio Days, débattues en direct.

Une centaine de capsules audio pour découvrir des témoignages sur la Customer Centricity

Sur la partie synchrone, par exemple, à la fin de chacune des 3 journées, nos chers participants recevait le classement des 10 plus fortes écoutes de la journée. Ces mails ont été ouverts à plus de 60% avec des taux de clic dépassant les 30%. De plus, sur la recommandation de l’équipe UX, nous avons légèrement tordu le concept initial 100% audio, pour ajouter 10 lives vidéos (encore disponibles sur Youtube) pour rythmer l’événement et satisfaire celles et ceux qui souhaitaient des interventions plus longues que nos 5 minutes initiales par capsule.

L’expérience Audio Days, initialement prévue pendant 3 jours a été prolongée jusqu’au 24 décembre

Les résultats : une nouvelle preuve de la force de l’audio (s’il en fallait vraiment une)

Au premier jour de l’événement, nous avions atteint l’objectif des 500 participant·e·s. Trois jours plus tard, nous avons dépassé la barre des 1000 personnes inscrites, grâce au bouche-à-oreille. Nous avons reçu plus d’une centaine de messages demandant de prolonger l’événement, ce que nous avons finalement accepté de faire (en oubliant de supprimer le mail automatique annonçant la fin de l’événement… qui dès qu’il s’est envoyé, nous a valu une nouvelle série de mails nous demandant de VRAIMENT prolonger l’événement !).

Les capsules ont été écoutées plus de 10.000 fois, nous avons évalué le nombre d’impressions sur les réseaux sociaux à environ 2 millions… Surtout, l’audio a permis de créer davantage de proximité qu’un autre format d’événement. D’ailleurs, les capsules les plus écoutées présentaient des similitudes, notamment :

FAQ

Le temps nous manque malheureusement pour aller beaucoup plus loin dans cet article (mais pouvons répondre avec plaisir à de nouvelles demandes). Voici déjà quelques réponses à d’autres questions régulièrement posées :

“Pourquoi ne pas simplement diffuser ces contenus sur les plateformes d’écoute ?”

Nous avons notre propre podcast et en co-produisons également pour des marques (Singularité avec Roche, Secrets d’épargne avec Distingo par PSA Banque…). Même si le format utilisé est aussi l’audio, l’approche des Audio Days est assez différente et présente plusieurs avantages : 

  • donne un repère temporel aux participant·e·s et joue sur un effet de péremption du contenu
  • permet aux speakers qui le souhaitent de limiter la diffusion à une certaine communauté ou sur une certaine durée
  • limite le contenu à des “happy few”

“Peut-on encore écouter les capsules des Audio Days ?”

Vous pouvez en écouter une sélection sur les plateformes d’écoutes habituelles (Apple Podcast, Spotify, Deezer…), mais pas l’ensemble. Sinon le choix de limiter ces contenus au temps de l’événement n’aurait plus de sens.

“Quelle suite à cette première édition ?”

Nous travaillons sur une nouvelle édition. Nous avons également été contactés pour créer des concepts similaires pour d’autres structures.