Média Decriiipt
23.04.20
2 MIN

Vous vous apprêtez à lancer un appel d’offre pour une refonte de site (e-commerce, corporate, site de réservation…), mais vous ne savez pas pour où commencer ? On vous donne nos conseils pour penser à tout. Cahier des charges, budget et bon conseils : suivez le guide !

1- Le brief en bref : ce qui doit apparaître

Un brief, c’est l’élément que vous allez transmettre aux agences pour leurs raconter votre projet. Il doit être clair et concis afin de décrire précisément vos souhaits. Souvent sous forme de slides ou d’un document texte, le brief reprend des grands thèmes, communs à chaque brief. Présentation, objectifs du site web, contexte du projet, KPIs, éventuelles contraintes, le planning attendu : écrivez tout ce qui vous semble utile à savoir sur votre entreprise. Plus les agences auront d’informations sur vous, plus il leur sera facile de répondre de façon adaptée.

2- La différence entre un brief et un cahier des charges

Selon Céline Nédoncelle, DGA d’Intuiti, ‘le brief, c’est des annonceurs qui exposent leur problème, alors que le cahier des charges est un document plus abouti’. Lorsque vient la rédaction du brief, on se pose souvent la question : brief ou cahier des charges ? Tout d’abord, qu’est-ce que ça change ? Le cahier des charges, c’est tout simplement un brief auquel on a ajouté des éléments : souhaits graphiques, attentes en terme d’arborescence, informations relatives au contenu… Ensuite, cela dépend de vos envies et de l’état d’avancement de vos projets, mais également de la liberté que vous souhaitez donner à l’agence, en terme de création.
Pour résumer : si vous avez identifié un besoin, sans savoir comment le réaliser, partez sur un brief. A contrario, un cahier des charges sera parfaitement indiqué si vous avez des demandes précises en tête : l’usage d’un CMS en particulier, par exemple.

3- Un conseil : bien définir son budget

L’objectif de ce document est de gagner du temps pour les agences interrogées, mais également pour vous. Par conséquent, être honnête sur vos ambitions et vos moyens, ainsi que votre budget augmentera les chances d’obtenir une réponse dans les clous. Les agences adapteront ainsi leur méthodologie en fonction de ces éléments, afin de satisfaire au mieux votre trésorerie. ‘On ne travaillera pas de la même façon pour un site corpo avec un budget à 30K que pour un site e-commerce à 80KCéline Nédoncelle, toujours. C’est pourquoi il est important d’avoir défini en amont les objectifs de votre refonte, ainsi que ses KPIs. Si toutefois ce cadrage est compliqué de votre côté, sachez qu’il existe des solutions pour travailler avec vous sur ces éléments. C’est une demande qui nous est souvent faite.

4- Un maître mot : personnalisation !

Dans votre document, mettez des annexes, des documents qui vous semblent utiles pour les agences. Les communications antérieures, des idées créatives, des wordings qui vous plaisent : tous ces éléments peuvent aider l’agence à mieux s’emparer de votre projet, alors n’hésitez pas.
N’oubliez pas de mentionner la date des rendus, ainsi que celles des soutenances et les modalités de la restitution.
Une fois ce document bien ficelé, il nous vous reste plus qu’à l’envoyer aux agences que vous avez sélectionnées !


Vous souhaitez en savoir plus sur la refonte de site ? Participez à notre Webinar du 6 novembre !

Le 6 novembre 2020, de 9h à 10h, nous vous présenterons nos bonnes pratiques et retours d’expérience pour réussir à allier plusieurs métiers essentiels en vue d’une refonte de site. Cliquez ici ou sur l’image ci-dessus pour vous inscrire 😉