Média Decriiipt
11.12.20
2 MIN

Au cœur de l’écosystème numérique français depuis plus de 30 ans, Microsoft France, présidée par Carlo Purassanta depuis septembre 2017, rassemble plus de 1 600 collaborateurs au sein de son Campus d’Issy-les-Moulineaux, sous le signe de l’ouverture, de la créativité et de la collaboration. Charline Grenet, Developer Relations chez Microsoft nous raconte son travail au quotidien pour approcher les développeurs et développeuses.

Deal with it

C’est un fait, les développeurs ne sont pas friands de marketing. Pas nécessairement des personnes qui travaillent au marketing, mais plutôt tout ce que nous mettons en place au marketing. Sauf que, quand on travaille chez Microsoft, les développeurs font forcément partie de notre cible. Alors nous avons dû nous adapter. 

Oublier tout ce que l’on connaît du marketing

Nous savons que ce qu’ils détestent, ce sont les outils classiques du marketing. Alors nous avons pris le parti d’annihiler nos connaissances en marketing pour s’adresser en particulier aux développeurs et développeuses, ainsi qu’à cette communauté liée. Même si le retargeting, par exemple, reste un outil nécessaire, nous avons fait le choix d’opter pour d’autres moyens d’expression. 

Donner la parole à nos expert·e·s

Les dev aiment avoir des échanges avec des personnes qui connaissent et comprennent leur métier. Finalement, nous nous sommes dit que nos expert·e·s, étaient les meilleures personnes pour présenter nos activités. Nous avons donc fait de la place pour eux et les mettons en avant, par le biais de vidéos et de conférences notamment. 

Mêler la communauté à nos prises de parole

Lors de la période coronavirus, nous ne pouvions plus aller voir directement nos développeurs et développeuses, nous avons donc dû penser autrement. Les webinars ont la contrainte temps, imposent un format, une date et une heure précise. Alors nous avons opté pour le format vidéo, en lançant les “Tartine & Tech”, des “Questions Dev” ou des “Dev Stories”. Avec ce format court, nous reprenons une question précise inhérente au métier de développeur, ou un profil, et nous rentrons dans le détail . Ces questions sont souvent issues de sondages postés sur notre compte Twitter, où les réponses aux questions sont souvent clivantes. Lorsqu’il y a des partis pris forts, cela nous offre la possibilité de faire une vidéo à la suite. Elle sera forcément en accord avec les demandes et intérêts de notre audience, puisque c’est suite aux discussions avec elle que nous avons tiré nos sources !

Un dernier conseil ? Incarnons le propos et montrons nos faiblesses

Les campagnes et la pub sont mal perçues et créent un réel sentiment de désamour chez cette cible si particulière. Profiter d’avoir des experts en interne et à l’externe pour leur donner la parole nous a permis d’ouvrir le champ des possibles. Nous avons appris que la communauté de développeurs et développeuses aimera toujours dialoguer avec quelqu’un qui parle son langage et qui la comprend, quitte à avouer ses lacunes et à aller plus loin ensemble.

Charline Grenet faisait partie des 100 personnes qui ont donné de leur temps et leur voix pour les Audio Days, la première édition de notre évènement 100% audio.