Média Decriiipt
09.08.19
2 MIN
Le lean UX pour améliorer continuellement son produit, l'exemple de Doodle

Nous cherchions une solution pour mieux anticiper les besoins de nos utilisateurs. L’équipe devait avoir une idée claire des optimisations à prioriser car il y avait beaucoup à faire pour améliorer la version initiale de Doodle. Mais comment choisir la fonctionnalité à développer en priorité ? Et comment s’assurer, sans perdre trop de temps, que nous avancions dans la bonne direction ?

Le Lean UX : s’inspirer des méthodes en usine

On a alors décidé d’adopter, pour chaque développement de fonctionnalité, une méthode qui se nomme le Lean UX. Cette méthode n’a rien de révolutionnaire, puisqu’elle applique simplement un process qui fonctionne dans les usines en physique (le Lean Manufacturing), au design d’interfaces. 

Les objectifs étant assez divers, nos équipes produits sont généralement composées de membres de différents départements (ingénieurs, chefs de produits, concepteurs…). 

Toujours passer par les 3 mêmes phases

Une fois l’équipe interfonctionnelle créée, elle se concentre sur des processus d’amélioration se déroulant en trois phases très courtes (quelques jours) et itératives : 

  • Penser : Les équipes priorisent les idées d’améliorations possibles, en fonction de commentaires clients, d’études, d’actions la concurrence…
  • Créer : Très vite, les concepteurs et les développeurs créent un format simple d’une nouvelle fonctionnalité qui permettra de résoudre un problème et/ou d’améliorer le produit.
  • Vérifier : Les équipes produits testent la nouvelle fonctionnalité à l’aide d’outils tels que des enquêtes et des A/B tests, pour déterminer si leur hypothèse est correcte. Si cela n’améliore pas l’expérience client, elles reviennent à la phase de réflexion et essaient quelque chose de nouveau.

Une augmentation de 800% de l'utilisation d'une fonctionnalité

En procédant de la sorte, les résultats peuvent être surprenants. Comme par exemple, l’utilisation d’une fonctionnalité multipliée par huit ! Pour la petite histoire, la fonctionnalité en question était, de base, une option avancée qui n’était pas visible par l’utilisateur moyen. Nous avions supposé que la plupart des utilisateurs ne seraient pas intéressés par cette fonctionnalité, mais nous avons mis en doute nos hypothèses en la rendant accessible par défaut. Ce qui s’est avéré être une très bonne idée.

Nous avons également pu constater une augmentation de 54% du nombre d’inscriptions gratuites aux essais en changeant la langue de la page d’accueil pour se concentrer sur les cas d’utilisation professionnelle, soit une augmentation plus importante que prévue.

Un grand merci à Louis Grenier de chez Hotjar pour nous avoir autorisé à vous partager un extrait de son article « Lean UX: definition, process & a detailed case study » à découvrir dans son intégralité ici.